LES RÉSINEUX
Retour aux Arbres
La majorité des arbres et arbustes des gymnospermes sont dénommés résineux (aussi appelés conifères).
Il y a 345 Ma apparaissent des plantes à graines : cet emballage protège l'embryon et lui permet d'attendre le bon moment pour germer.
Les graines des conifères poussent toutes dans un cône, d'où leur nom.
Le genre Pinus (les pins) est de loin le plus important des résineux.
Les pins :
Pin d'Alep Pin noir Pin sylvestre Pin nain Mélèze d'Europe
Pin cembro Pin à crochets Epicéa commun Sapin pectiné Douglas vert


Pin de l'Himalaya Pin maritime Pin parasol
Pin boulange




Sapin baumier








Retour au Portail du monde vivant
Les autres résineux :
Cyprès Thuyas Genévriers Cèdres Ifs




à
venir ...
bas de page

LES PINS :
Les pins (Pinus) sont des résineux à feuilles en aiguilles groupées en faisceaux par 2, 3 ou 5 et dont les fruits sont des cônes constitués
d'écailles à l'aisselle desquelles on trouve les graines
Il comprend plus d'une centaine d'espèces dont beaucoup sont des essences forestières importantes.

Douglas vert (ou sapin de Douglas) :
Originaires d'Amériqe du nord, ils peuvent atteindre, en Europe, 60 m de hauteur pour une durée de vie allant jusqu'à 400 ans !

L'écorce du tronc est grise. Chez les jeunes arbres, elle présente des poches de résine à odeur de citronnelle.
Elle devient crevassée et orange avec l'âge :
 
Les fleurs femelles sont d'abord roses et dressées puis deviennent vertes avant de se transformer en cônes :

Les fleurs mâles sont des chatons pendants. Les cônes, issus des fleurs femelles, deviennent pendants et présentent des bractées trifides (3 pointes) :

 

Les aiguilles (jusqu'à 3 cm de longueur) ont 2 bandes blanches (stomates) sur la face inférieure et se répartissent de part et d'autre du rameau :


Pin d'Alep :
Ce pin (altitude 600 - 800 m) peut atteindre 30 m de hauteur et peut vivre jusqu'à 500 ans.

De meilleures photos prochainement ...

Pin noir :
Altitude : 250 m à 1 600 m d'altitude, hauteur : jusqu'à 50 m.
Les aiguilles sont groupées par 2.

Pin noir d'Autriche :
Hauteur : jusqu'à 35 m. Les aiguilles sont groupées par 2.






Pin sylvestre :
Il peut atteindre 30 m de hauteur. Ses branches ont souvent l'aspect torturé, sineux. L'écorce, dans sa partie inférieure,
est composée de plaques.
La partie supérieure se détache en lambeaux de couleur saumon voire rouge ferrugineux.
Ses aiguilles, persistantes et bleutées, sont réparties par 2 sur un rameau nain. Ses cônes sont pendants.
On retrouve ce pin des plaines jusqu'à l'étage montagnard. Il colonise les champs délaissés par l'agriculture.





Dernière photo : nid de chenilles processionnaires du Pin
   



Pin nain :
Il est aussi appelé Pin des montagnes "mughus". Il a un port arrondi et étalé avec le bout des branches arquées parfois tordues et rampantes.
Il ne dépasse pas 4 m de hauteur à maturité et présente une croissance lente.

Les fleurs mâles sont vertes puis jaunissent lorsque les pollens sont mâtures :

Les fleurs femelles sont roses :


Pin de l'Himalaya :
Il peut atteindre 45 m de hauteur. Ses aiguilles sont groupées par 5 en bouquets tombants et sont longues de 12 à 20 cm.


Les cônes sont groupés, pendants et mesurent de 15 à 30 cm et sont couverts de résine.


Pin Cembro (ou Arole) :
On le trouve à une altitude de 1700 à 2400 m d'altitude. Il peut atteindre 35 m de hauteur.
Ses aiguilles sont groupées par 5 et
sont parsemées de stomates blancs sur toutes les faces, ce qui leur donne une couleur vert bleuté.



Pin à crochets :
On le rencontre dans l'étage subalpin, au-dessus de la sapinière-hêtreraie (1 400 à 2 700 m). Il peut atteindre 25 m de hauteur.
Ses cônes portent des écailles à l'extrémité recourbée ou crochue lui donnant son nom. Ses aiguilles sont groupées par 2.
Pins à crochets du mont Mézenc, 1 753 m (massif Central) :





Epicéa commun :
Très résistant au froid (-40°C), il forme la majeure partie de la forêt alpine, des étages montagnard supérieur et subalpin,
jusqu'à une altitude de 2000 m. Il peut atteindre 40 m de hauteur. Les branches (rameaux) courbées pointent vers le haut.

L'écorce est marron pour les arbres jeunes puis se brunise, formant des écailles chez les arbres adultes.
Les fleurs mâles, positionnées en bas de l'arbre, sont d'abord rouges puis jaunissent en fonction de la maturité du pollen, avant de sécher.

Les fleurs femelles sont rouge carmin, positionnées en haut de l'arbre. Elles deviennent des cônes dressés avant de devenir pendants.

Les aiguilles quadrangulaires sont réparties tout autour du rameau. Leur durée de vie est de 5 à 8 années :

À l'automne, les écailles des cônes sont dentellées à l'extrémité et s'écartent pour laisser s'échapper les graines.
 
 

Sapin pectiné (ou sapin argenté, sapin blanc...) :
Il pousse jusqu'à 1900 m d'altitude. Il possède un tronc gris argenté. Les branches (rameaux) sont droites.
Ses aiguilles au revers sont ornées de deux lignes blanches. Les cônes sont orientés vers le haut.

Au printemps, la pointe des bourgeons devient blanche, puis les bourgeons éclatent, laissant passer les premières aiguilles de l'année :

Les fleurs femelles sont vertes et se développent en haut de l'arbre. Elles deviendront les cônes pointant vers le haut:




Pin maritime (ou Pin des Landes) :
On le trouve sur les côtes françaises mais aussi dans la forêt des Landes ou encore dans la vallée de la Loire.
Il peut atteindre 30 m de hauteur. Ses cônes peuvent mesurer jusqu'à 18 cm.

Ses aiguilles, longues de 10 à 20 cm, sont groupées par 2.

Forêt des Landes :




Pin parasol (ou Pin pignon) :
On le trouve dans le bassin méditerranéen. Ses aiguilles sont groupées par 2.





Pin boulange : Haute-Loire (43)
Ce sont des Pins sylvestre taillés pour récupérer les branches basses afin d'être brulées dans les fours des boulangers.
Les troncs sont donc tortueux, noueux.



Mélèze d'Europe :
On le trouve à l'étage subalpin et forme souvent la limite supérieure de la forêt.
Il peut atteindre 40 m de hauteur. Ses cônes (issus des fleurs femelles) pointent vers le haut.
Ses feuilles (aiguilles) prennent une teinte orangée à l'automne, puis elles tombent (contrairement aux autres résineux).
Son écorce est épaisse et fissurée, de couleur brun rougeâtre. En hiver, il présente un aspect dépouillé.
Au printemps, les fleurs femelles sont roses, les fleurs mâles sont jaunes. Les futures feuilles sont regroupées en rosettes et alternent avec les fleurs.



Les mélèzes en été :


Les mélèzes en hiver : les aiguilles orangées sont tombées :
 
Les mélèzes au printemps :
Les aiguilles repoussent. Elles sont regroupées en rosettes sur des rameaux courts.
Elles alternent avec les fleurs mâles, dont la couleur jaune est due au pollen :


Le cycle du mélèze : des bourgeons aux fleurs femelles puis aux cônes :





Le sapin baumier :
Ce résineux est originaire d'Amérique du nord (photographies Canada). Cet arbre peut atteindre une vingtaine de mètres de hauteur et a une durée de vie de 70 à 150 ans. Les cônes de 5 à 10 centimètres se dressent verticalement sur les rameaux. Les aiguilles sont plates, non piquantes, odorantes, avec deux raies blanches en dessous. Les rameaux à l'ombre portent leur aiguilles sur deux rangées horizontales alors que ceux exposés au soleil en ont sur tout le tour de la tige. L'écorce des jeunes sujets est lisse, d'une couleur tirant sur le gris et elle porte des vésicules contenant de la résine, dont on tire la gomme de sapin ou baume du Canada.


Les autres résineux :
Les cyprès :
Ces résineux du genre Cupressus comportent plusieurs dizaines d'espèces. Ce sont des arbres ou des arbustes pouvant atteindre 5 à 40 m de hauteur.
Ils sont très utilisés comme arbustes décoratifs.



Les thuyas :
Ces résineux sont des arbres d'ornement. Ils sont toujours verts.


Les ifs :
à venir ...

Les cèdres :
Le cèdre de l'Atlas :



Les genévriers :
Le genévrier commun ne donne que des arbrisseaux qui ne dépassent pas les 8 m de hauteur. On le trouve jusqu'à 1800 m d'altitude :

Le genévrier oxycèdre (cade ou cèdre piquant) :
haut de page

Retour aux Arbres                  Retour au Portail du monde vivant                   Retour à la page d'accueil